lundi 5 octobre 2015

PSG-OM : le grand 8 aTRAPPé !


Les enjeux du match

Paris, solide leader du championnat, a l'occasion de remporter son huitième classico de suite.


Pour Zlatan, il y a un autre challenge : égaler voire battre le record de buts (109) inscrits par Pauleta sous les couleurs du PSG. Son compteur est pour l'instant arrêté à 108.


Ce serait un joli cadeau d'anniversaire pour lui. Il a en effet soufflé ses 34 bougies la veille du match...


Les dernières news des réseaux sociaux

Les snaps d'Aurier ou la convalescence de Van Der Wiel, c'est par ici.


Les coulisses du Parc

La Direction du PSG s'attendait à battre le record d'affluence au Parc.



Normal, il n'y avait pas de tribunes réservées aux visiteurs. Au final, 47199 spectateurs : le record est bien battu.


Côté joueurs, l'ambiance était au beau fixe avant la réception des phocéens.


Serge Aurier, quant à lui, semblait attendre avec impatience l'événement. 


Les travaux de réaménagement du Parc, c'est aussi dans les moindres recoins du stade. Les toilettes sont désormais un peu plus stylées. On se croirait presque dans un restaurant !


Avant le coup d'envoi, il y a une minute de silence en hommage aux victimes des inondations du WE sur la Côte d'Azur.


Nous n'avions pas fait attention la dernière fois mais Zlatan semble enfin avoir trouvé un sponsor pour ses chaussures

Verratti quant à lui n'avait pas les mêmes couleurs sur chacun de ses pieds. Pour ceux qui ont lu le dernier article sur les news des réseaux sociaux, vous savez que ses protège-tibias sont particuliers aussi

Enfin, pour en terminer sur le look des footballeurs, Trapp avait choisi du orange fluo pour ses extrémités (gants et souliers!). La Fashion Week l'a probablement inspiré. 


Rihanna était dans les tribunes. Après Benzema, aurait-elle une nouvelle idylle avec un footballeur ?
"My lovely Rihanna" ou comment lancer une rumeur !

À la fin du match, on remet un trophée à Zlatan mais celui-ci expédie assez vite les affaires courantes... Il semblait agacé par sa prestation ou son remplacement.




Note match : 7 

Nous avons assisté à un bon classico avec pas mal d'occasions et un match très équilibré. Marseille n'aurait pas démérité de repartir avec un point.

C'est l'OM qui prend le jeu à son compte en début de match. Paris est dépassé. 

Motta fait une main à la limite de la surface. L'arbitre siffle coup-franc alors qu'il était dans la surface !

Quelques minutes plus tard, Batshuayi reprend de la tête un centre de Barrada. 0-1.
Même si Paris commençait à reprendre du poil de la bête, l'ouverture du score est méritée pour les visiteurs. 

En fin de première période, l'arbitre siffle coup sur coup 2 penaltys pour Paris.
Le premier fait suite à une charge de Mandanda sur Zlatan. Pour le second, c'est une main involontaire d'un défenseur marseillais sur une remise de la tête de Zlatan encore lui. 
Ibra se charge de les transformer. 2-1.
 
À la reprise le PSG retrouve ses valeurs collectives et se montre dangereux à plusieurs reprises. 

Sur un contre marseillais, Aurier commet une faute dans la surface. Penalty !
Barrada s'élance mais Trapp sort le ballon. 


La fin de match est marseillaise mais le score ne bougera plus notamment grâce à un arrêt de Trapp dans les dernières minutes. 


Note ambiance : 7

On a vu des classicos avec une ambiance plus électrique.
On a tout de même retrouvé les classiques des chants anti-marseillais.
En fin de match, les phocéens ont eu droit à "Ça sent la Ligue 2".


Paroles de supporters

"Sois pas timide, tu gagnes 800000 euros par mois"... Sur un engagement un peu mou de Zlatan 

"Motta, je ne le reconnais pas ce soir. Pas de fautes d'anti-jeu"

"Les gardiens font souvent la parade pour les photographes, Aurier il leur fait des tacles glissés."

"Motta, ce soir il fait ressortir ses origines brésiliennes"... Sur un mini coup du sombrero 

"Au rugby, il y a un joueur qui ne sert que pour tirer les penalités. Ce soir Zlatan ne servait que pour les penaltys"... Mis à part ces 2 faits de jeu il n'a pas été très bon.


Note des Parisiens 


Homme du match :  Trapp 

Ballon de plomb :  Cavani 


  • L'équipe type

Trapp : 7 

Un penalty arrêté et un arrêt décisif en fin de match. Peut-être le match référence pour lui même si ses relances en jeu court pouvaient faire peur par moment. 

Maxwell : 6 

Le Brésilien nous a sorti un bon match avec une présence offensive intéressante.

Silva : 6 

Il a fait des interventions décisives. 

Luiz : 5 

Il commet une erreur de marquage sur le but de la tête de Batshuyi mais il se rattrape bien ensuite. 


Aurier : 6,5 

L'an passé, Serge avait été le meilleur parisien. Il sort encore un gros match même si à la fin il commet quelques erreurs notamment le penalty qu'il offre aux Marseillais. 

Verratti : 6,5 

Un gros match. Il n'avait pas le choix sur le carton jaune qu'il se prend : une belle faute utile.

Motta : 6 

Très bon match de Motta même si Laurent Blanc va lui reprocher de trop monter devant. 

Matuidi : 5,5 

Notre Charo de service a fait son job.

Di Maria : 5 

Du bon et du moins bon ce soir. 

Cavani : 4,5 

Assez transparent ce soir,  il nous a quand-même gratifié d'une "Pierre Richard".

Ibrahimovic : 6 

Il provoque et transforme les 2 penaltys mais à part cela il était un peu inquiétant. 


  • Les remplaçants

 

Marquinhos / Pastore : 5

Ils ont été plutôt bons sur les quelques ballons touchés.

Lavezzi : 4,5 

Rentrée transparente.

Les adversaires

Quand on voit leur milieu de terrain, on ne comprend pas leur classement. Diarra - Cabella - Lucas Silva forment un trio redoutable.
Les Marseillais ont livré une très belle prestation. 


Note arbitrage : 4

B. Bastien
Il commet une grosse erreur sur la main de Motta a priori en ne sifflant pas penalty. 
Il a tout de même bien maîtrisé les joueurs malgré les nombreux penaltys. 

2 commentaires:

  1. Kevin Trapp, au même titre que Zlatan Ibrahimović, a été remarquable lors du Classico de la Ligue 1. Si l’un s’est chargé de marquer des buts, l’autre s’est tué à la tâche pour éviter d’en encaisser.

    RépondreSupprimer
  2. Pour Zlatan, son match est assez paradoxal : il provoque et marque les 2 penalty mais dans le jeu cela manquait de justesse. On retiendra les stats donc car la priorité pour lui d'inscrire des buts.

    RépondreSupprimer

Pas d'accord ? Exprimez vous !